Secteur Emploi : La promotion des emplois verts pour une croissance économique inclusive au centre d’un atelier

Secteur Emploi : La promotion des emplois verts pour une croissance économique inclusive au centre d’un atelier

Un atelier de promotion des emplois verts a été organisé le vendredi 20 décembre 2019, à la Maison de l’entreprise à Abidjan, avec pour objectifs de p...

PRÉSENTATION DES VŒUX DE NOUVEL AN AU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’EMPLOI : LE DIRECTEUR GÉNÉRAL SALUE LA FRANCHE COLLABORATION ET L’ESPRIT D’ÉQUIPE DE SES COLLABORATEURS.
OFFRES D’EMPLOI
SECTEUR EMPLOI : LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L’EMPLOI (DGE) ET L’INNOVATIONS FOR POVERTY ACTION (IPA) S’UNISSENT

Un atelier de promotion des emplois verts a été organisé le vendredi 20 décembre 2019, à la Maison de l’entreprise à Abidjan, avec pour objectifs de présenter les métiers et opportunités d’emplois liés à l’économie verte.

Cet atelier a permis de réunir en une demi-journée, les principaux acteurs nationaux et les partenaires concernés par la problématique de l’emploi dans l’économie verte dans un cadre d’échanges participatifs.

Dans son mot de cadrage, à l’ouverture de ces travaux, le Directeur Général de l’Emploi (DGE), M. Franck DOGOH, a relevé qu’avec l’ampleur des problèmes liés au dérèglement climatique, la question de la préservation de ces ressources se pose de plus en plus avec acuité.

« L’économie verte contribue à une croissance économique inclusive et à un développement durable qui peut générer de nombreux emplois. Or, l’objectif de la Politique Nationale de l’Emploi (PNE 2016-2020) est de promouvoir l’accès à des emplois de qualité et décents pour tous les hommes et les femmes en âge de travailler, y compris les personnes en situation de handicap », a-t-il souligné.

En outre, le Conseiller Technique du Ministère de l’Emploi et de la protection sociale, Professeur BENIE, a soutenu qu’en dépit de tous ces efforts engagés, la promotion des emplois verts reste confrontée à de nombreux défis de taille, dont des préjugés portés à des emplois liés à certaines activités dans l’économie verte, dont l’économie circulaire (valorisation des déchets) par exemple.

De plus, la progression des initiatives informelles, compte tenu de la forte prédominance de l’informalité de notre économie, inhibe les efforts de création des emplois décents pour les jeunes, les femmes, et les personnes vulnérables.

Au terme de cet atelier organisé en partenariat avec le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et le Bureau Pays du Bureau International du Travail (BIT) à Abidjan, nous avons retenu certaines recommandations.

Il s’agit de la nécessité de renforcer la synergie entre tous les acteurs concernés (Ministères techniques, organisations d’employeurs, organisations syndicales, partenaires techniques et financiers et bénéficiaires) dans la promotion de l’économie verte ;

La nécessité de « verdir » les disciplines universitaires, telles que les sciences juridiques, les sciences sociales et économiques, les sciences exactes ; Et enfin celle de mettre en œuvre la feuille de route adoptée, en vue d’entamer dans les meilleurs délais, le processus de formulation de la stratégie de nationale intégrée de promotion des emplois verts.

SOURCE : JOB / DGE

COMMENTAIRES