RENCONTRE DES MINISTRES DE L’EMPLOI ET DE LA SANTE DE l’ UEMOA du 24/03/2017

RENCONTRE DES MINISTRES DE L’EMPLOI ET DE LA SANTE DE l’ UEMOA du 24/03/2017

Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a présidé le 24 mars à l’Hôtel Tiama, la Réunion des Ministres en charge de l’Emploi et de la Santé de l’espa...

MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME SOCIAL DU GOUVERNEMENT : Le Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale; M.Pascal K.ABINAN était l’invité de la Rédaction de Fraternité Matin.
LE DG DE L’EMPLOI VISITE LES PROMOTEURS FINANCES PAR LE MINISTÈRE DE L’EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE
Présentation des vœux de nouvel an au Directeur Général de l’Emploi M.DOGOH Franck

Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a présidé le 24 mars à l’Hôtel Tiama, la Réunion des Ministres en charge de l’Emploi et de la Santé de l’espace UEMOA. Axé sur le thème : « Emploi, santé et croissance économique », cette rencontre consacrée à la problématique de l’emploi dans le secteur sanitaire a pour finalité de développer des approches nouvelles pour booster la croissance.

Conscient que la question de l’emploi dans le secteur sanitaire revêt d’une importance capitale, le Premier Ministre a indiqué qu’ « aucun pays ne peut envisager un développement inclusif sans une politique sociale visant à préserver le développement humain».

Déplorant une pénurie de 18 millions de professionnels de santé dans le monde, il a fait savoir que cela constitue un « obstacle sérieux à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) ». A l’en croire, la réponse est au triple plan national, régional et international, « car aucune nation ne peut, à elle seule, trouver une solution appropriée à cette problématique transversale. L’UEMOA constitue donc le cadre idéal d’une action concertée pour la création d’emplois dans le secteur de la santé », a-il fait remarquer.

Il s’agit dans ce dynamisme de « recruter, de former des agents de santé. Cette réponse doit être conçue, pensée et mise en œuvre, conformément au plan quinquennal de l’ONU », a-t-il souligné, ajoutant « qu’il est nécessaire de bâtir un système de santé résilient pour permettre aux Etats de l’UEMOA de s’inscrire dans la voie du développement ».

Confiant que cette réunion interministérielle marque « une étape inclusive à la réalisation des objectifs du SG de l’ONU tendant à stimuler la création d’emplois dans le secteur de la santé », il a appelé à une mutualisation des moyens.

Pour la Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Raymonde Goudou-Coffie, la Côte d’Ivoire s’est inscrite dans la dynamique de la promotion de l’emploi dans le secteur de la santé. Signifiant que plusieurs initiatives qui ont été menées confortent les efforts du Gouvernement dans ce sens, la Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a révélé que des recrutements conséquents ont été faits dans le domaine de la santé. Ainsi, de 2012 à 2016, ce sont 13.565 agents de santé qui ont été recrutés, faisant passer le chiffre global à 31.552 agents. Mieux, a-t-elle souligné, l’Etat a procédé à la revalorisation de l’indice salarial des professionnels de la santé, ajoutant par ailleurs, que la somme de 210 millions de FCFA a été inscrite au budget pour renforcer les capacités des agents de la santé.

Mais, a-t-elle souligné, « des gaps sont encore à combler en raison des disparités liées à l’effectif des agents dans certaines régions ». Elle a encouragé l’opportunité de mettre en place une politique pour offrir et générer des emplois stables au sein de la zone UEMOA.

Le Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, Jean-Claude Kouassi, .à son tour, appelé les Etats à définir un plan quinquennal en vue de statuer sur la création d’emplois dans le secteur sanitaire et social. Selon lui, il faut 2,3 agents pour 1000 habitants, alors que la Côte d’Ivoire compte un ratio de 0,3 agents pour 1000 habitants. « Ces données montrent l’étendue des besoins en agents de santé », a-t-il indiqué.

Pour lui, « investir dans le secteur de la santé, c’est contribuer durablement à réduire les inégalités sociales en vue de générer une économie forte et inclusive. Car former des agents de santé est un investissement fructueux pour les Etats qui se donnent des leviers pérennes de production d’emplois et de renforcement de la cohésion sociale ».

Source : CICG

 

Premier Ministre de Côte d'Ivoire

S.E.M AMADOU GON COULIBALY (Premier Ministre de Côte d’Ivoire)

Discours de S.E.M. AMADOU GON COULIBALY Premier Ministre

M. JEAN-CLAUDE KOUASSI (Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale)

Allocution de M. Jean-claude KOUASSI Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale

Mme. RAYMONDE GOUDOU-COFFIE (Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique)

Téléchargez les Allocutions et Discours de le cérémonie

 

COMMENTAIRES